MESA – la Maison de la Transition

MESA – la Maison de la Transition
Gastronomie, Shopping

Un lieu de rencontre pour les citoyens.

A quelques pas de l’activité animée de la rue de l’Alzette se trouve la MESA, « la Maison de la Transition » à Esch. Le concept hybride de la MESA s’articule autour de deux activités qui se complètent : d’un côté un café-restaurant avec une petite épicerie proposant des produits écologiques ; et de l’autre côté un lieu de rencontre pour les citoyens, centré sur l’apprentissage, l’interaction et la réflexion sur la durabilité et l’économie circulaire, à travers une approche inclusive et participative.

L’élément central de la transition vers un avenir plus durable est l’idée de faire participer tout le monde. “Si nous attendons les autres pour faire bouger les choses, nous attendrons probablement longtemps. Nous avons donc décidé de prendre l’initiative nous-mêmes. Cependant, vous ne pouvez pas le faire tout seul, vous avez besoin d’une communauté autour de vous. C’est donc un projet pour la communauté par la communauté” explique Eric Lavillunière, co-fondateur de « Transition Minett ».

Yasmine Labidi, gérante de la MESA, fait écho à ce sentiment. La première étape a été de créer un lieu où le changement souhaité devient visible. L’aménagement intérieur de la MESA a été réalisé avec des meubles et objets jetés, recyclés et offerts, alors que les plats végétariens proposés par le restaurant sont préparés à base de produits locaux, sains et biologiques. Le critère de la durabilité des produits s’applique aussi aux produits vendus à l’épicerie.

« Tout le monde peut participer à nos activités ou même en proposer lui-même ou elle-même. »

Yasmine Labidi

Toutefois, la transition écologique inclusive ne peut se faire que par la vente de produits. Elle doit aussi reposer sur la sensibilisation, par le biais de présentations, de tables rondes ou d’autres activités afférentes. « Les activités pédagogiques sont cruciales pour nous. Nous essayons de prêcher par l’exemple. Tout le monde peut participer à nos activités ou même en proposer lui-même ou elle-même. »

Face à cette approche, la communauté qui s’est formée autour de la MESA répond présent. « Il y a un nombre croissant de jeunes qui viennent ici, des étudiants par exemple, mais aussi des générations plus âgées qui participent régulièrement à nos programmes. » Qu’ils viennent à la MESA simplement pour manger un bout ou pour se lancer avec ferveur dans le travail communautaire, Yasmine et Eric assurent que chacun(e) soit bien accueilli(e).

Selon eux, Esch est la ville parfaite pour mettre en place un tel projet. La diversité de sa population se prête naturellement à un projet inclusif tel que la MESA. « La vie associative est plus riche à Esch. Les gens sont habitués à échanger leurs idées, à travailler ensemble et à trouver des solutions de commun effort. »